Seine-Maritime
Barentin.jpg
Grand-Quévilly.jpg
Maillard -Sachs-Sram Incheville (1909-1988)
Maillard Incheville

 

 

Créé en 1909, par Maurice Maillard, l'usine Maillard se trouvait dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie. Maillard était un équipementier du cycle, le site Maillard fabriquait des pignons, des pédales et d'autres pièces sous les marques Atom, Prior et Lam. L'entreprise disposait de quatre autres usines (Aumale, Bézu-Saint-Eloi, Neufchâtel-en-Bray et Abbeville).

Maillard Incheville
Maillard Incheville 3.jpg
Maillard Incheville
Maillard Incheville
Maillard Incheville.jpg
Ralston Piles Wonder Caudebec-lès-Elbeuf (....-1998)
Usine Caudebec-les-Elbeuf1.jpg

 

L'usine Piles Wonder  à Caudebec-lès-Elbeuf se trouve dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

En 1998, la direction du groupe Ralston Purine entame un plan de restructuration de ses sites industriels et annonce la fermeture de l'usine de Caudebec-lès-Elbeuf, 540 salariés sont concernés par ce drame social.

La production des piles de marques Wonder, Energizer et Mazda est transférée vers l'Indonésie, République Tchèque et les Etats-Unis.

pileswondersaintouen1.jpg
Badin Sartel Barentin (1838-2008)

Le site Badin Sartel à Barentin se trouve dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie. Créée en 1838, la filature Badin Sartel à Barentin emploie près de 2 000 salariés au début du 20 ème siècle.

La filature ferme ses portes en 2008.

Danone Neufchâtel-en-Bray (....-2008)

Le site Danone à Neufchâtel-en-Bray se trouve dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Nouvelles Savonneries de France Yainville (1930-2008)

Crée en 1930, le site des Nouvelles savonneries de France à Yainville se trouvait dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

La savonnerie de Yainville ferme en 2008. La démolition du site commence en 2015.

Baroclem - Johnson Controls Grand-Quevilly (1962-2009)
Baroclem Johnson Controls
Baroclem Johnson Controls
Baroclem Johnson Controls

 

Créée en 1962, par le groupe allemand Varta, l'usine Baroclem se trouve dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie. L'usine est spécialisée dans la fabrication de batteries automobile.

Baroclem est racheté en 1991, par l'équipementier automobile américain Johnson Controls. L'usine fabrique de 4 millions de batteries par an.​

En 2008, la direction annonce la fermeture de l'usine de Grand-Quevilly qui emploie près de 280 salariés. Le groupe américain situé à Milwaukee dans le Wisconsin réorganise son outil de production et envisage de fermer dix usines dans le monde pour faire face à la baisse de la demande en batteries.

ICI Paints Grand-Quevilly (....-2010)

L'usine ICI Paints à Grand-Quevilly se trouve dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.​ ICI (Imperial Chemical Industries) est un groupe de chimie spécialisée dans la peinture et les polymères.

Le groupe holandais Akzo Nobel acquiert ICI en 2007 pour construire un conglomérat anglo-néerlandais de la chimie. 

En 2009, la direction ICI Paints Deco France annonce la fermeture du site normand pour le mois septembre 2020. L'objectif pour la filiale britannique est de regrouper sa production sur son site de Montataire dans le département de l'Oise.

 

Près de 220 salariés sont concernés par ce tranfert de production et la fermeture de l'usine.

Akzo Nobel Saint-Pierre-lès-Elbeuf (....-2014)

Le site d'Akzo Nobel à Saint-Pierre-lès-Elbeuf, situé rue Ludovic Becquet, se trouve dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

 

L'usine Akzo Nobel, fabrique des revêtements  pour l'industrie des emballages alimentaires métalliques. Akzo-Nobel utilise du bisphénol A dans la production de ses vernis.

 

L'interdiction du bisphénol A en France à partir de 2015 condamne l'usine normande.​ Le groupe néerlandais ferme l'usine de Saint-Pierre-lès-Elbeuf en 2014. Cette fermeture du site normand provoque le licenciement de 54 salariés.

En janvier 2015, les anciens salariés d’Akzonobel ont déposé une requête auprès du tribunal de commerce de Rouen, pour dénoncer les 61 licenciements.

Essity Saint-Etienne-du-Rouvray (1973-2018)

L'usine Essity à Saint-Etienne-du-Rouvray se trouve dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie. Créé en 1973, le site industriel de Saint-Etienne de Rouvray, appartenant au groupe suédois Essity, fabrique du papier toilette et des essuie-tout sous marques de distributeurs (MDD).

 

L’usine normande proche de Rouen est une ancien site du groupe Georgia Pacific. SCA aujourd’hui Essity a acquis en 2012  l’activité hygiène papier (dont les marques Moltonel, Okay, Lotus et Demak-up …) du groupe américain Georgia Pacific dont cinq usines en France. 

 

En 2016, L'entreprise SCA Mölnlycke annonce son intention de scinder le groupe en deux sociétés distinctes, soit SCA pour la gestion forestière  et Essity pour la production et la vente de produits d'hygiène à base de cellulose. Essity emploie près de 2 500 salariés en France.

Le groupe suédois Essity annonce début fin juillet 2018, la fermeture, d’ici la fin de l’année, de son usine de production  près de Rouen, à Saint-Étienne-du-Rouvray. Plus de 123 emplois vont disparaître. En 2016, le groupe avait déjà restructuré le site industriel de Saint-Etienne du Rouvray en supprimant 130 postes et en stoppant définitivement certaines productions.

 

L’entreprise Essity fait part dans son communiqué d’un manque de compétitivité structurel du site de Saint-Etienne du Rouvray. L’usine n’est pas intégrée, autrement dit, elle ne dispose pas des deux phases de fabrication standard valable sur l’ensemble des sites du groupe en France, qui sont la production de pâte à papier et dans une deuxième phase sa transformation.

 

L’usine normande de Saint-Etienne du Rouvray n’intervient que sur la deuxième étape la transformation et se trouve obligé de s’approvissioner auprès d’autres sites du groupe. L’usine ferme ses portes en 2018, une quarantaine de salariés seront affectés sur d’autres sites comme Hondouville dans l’Eure. 80 salariés seront licenciés sur un total de 123 emplois, 

 

En 2019, le groupe Essity doit investir plus de 20 millions d’euros sur ces sites français dits intégrés pour améliorer sa compétitivité.

UPM La Chapelle Darblay Grand-Couronne (1910-2020)

Crée en 1910, le site La Chapelle Darblay à Grand-Couronne se trouve dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Vallourec Déville-lès-Rouen (....-2021)

L'usine Vallourec à Déville-lès-Rouen se trouve dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Le site normand Vallourec fabrique des tubes sans soudure pour l'industrie pétrolière et gazière. 

  • Icône social Twitter
  • Icône social LinkedIn
  • Icône social Facebook