Somme
Peronne.jpg
Amiens.jpg
Tiberghein Villers-Bretonneux (1837-1984)
Usine Tiberghien - Villers-Bretonneux

 

L'usine Tiberghein Frères à Villers-Bretonneux au 23-27 rue d'Amiens se trouve dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Créé en 1837, par Théodore Delacour, l'usine était spécialisée dans la fabrication de vétements pour le monde agricole et de la chasse. 

En 1917, le site est rachetée par les frères Tiberghien.

Tiberghien Villers-Bretonneux
Tiberghien Villers-Bretonneux
cameraileuffus.PNG

Paul et Jean Tiberghien, patrons d'une entreprise familiale.

ina.fr (3 mai 1968)

Les grandes entreprises du textile de Lille, Roubaix et Tourcoing créées au XIXe siècle sont des entreprises familiales. Ainsi la famille Tiberghien à Tourcoing. Rencontre avec les patrons Paul et son fils Jean. Le père donne sa conception d' une entreprise familiale.
(Source : ORTF - Cinq colonnes à la une - Reportage)​

https://www.ina.fr/

cameraileuffus.PNG

Analyse de la crise textile par Jean Tiberghien

ina.fr (3 mai 1968)​

Jean Tiberghien, patron du groupe Tiberghien, parle de la crise du textile et de la perte de marchés importants (Indochine, Afrique) ; ils ont dû licencier 200 ouvrières. Celle-ci sont interrogées sur la situation de l'emploi alors qu'au même moment la mécanisation entraîne la suppression des tâches manuelles.
(Source : ORTF - Cinq colonnes à la une - Reportage)​

https://www.ina.fr/

Flodor Péronne (....-2005)

L'usine Flodor à Péronne se trouve dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

 

Spécialisée dans la fabrication de chips et d'autres produits à base de pomme de terre, Flodor, crée en 1958 par Jean Brueder, posséde un site industriel à Péronne.

En 1991, le groupe italien milanais Unichips rachète l'usine Flodor.

L'usine picarde est spécialisée dans la production de snack salés et de chips.

 

En juin 2005, le tribunal de commerce d'Amiens annonce la mise en liquidation judiciaire de la société Péronne

Industrie SA ex-Flodor (filiale du groupe italien Unichips).

 

Cette décision du tribunal de commerce implique la fermeture définitive de l'usine Flodor de Péronne, provoquant le licenciement des 185 salariés du site.

Le site industriel est abandonnée depuis 2005.

En 2020, la friche industriel Flodor d'une superficie de 18 hectares doit être détruite et réaménagée.

Delsey Montdidier (1951-2006)

L'usine Delsey à Montdidier se trouve dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Créé en 1911, par la famille Delahaye, l'entreprise parisienne est racheté par les frères Walter et André Seynhave qui décident de créer une usine à Montdidier en 1951 sous le nom de Delsey (contraction des deux patronymes).

L'usine fabrique des jumelles, des caméras et des appareils photo. Puis la décision est prise en 1970 de reconvertir le site industriel en fabricant de bagages de marque Delsey.

L'entreprise doit faire à la concurrence des pays asiatiques vers la fin des années 1990, la direction entame une restructuration de l'usine entrainant plusieurs plans sociaux.

En 2006, le tribunal de commerce d'Amiens pronoce la liquidation judiciaire de l'usine de Montdidier.

Filature Française de Mohair Péronne (1927-2009)
Filature Française de Mohair Péronne

La filature Française de Mohair (FFM) à Péronne se trouvait dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

L'usine était spésialisée dans la production de poils de chèvre angora, dit le fil Mohair.

En novembre 2008, la direction de la Filature Française de Mohair, filiale du groupe Dewavrin Fils et Cie (Tourcoing), annonce la fermeture du site pour l'année 2009.

L'effondrement, durant les années 2000 de la demande mondiale de fil Mohair, reste la raison principale de la fermeture. Près de 80 salariés sont touchés par ce nouveau drame économique et social qui touche la ville de Péronne.

Manufacture Française de Sièges Berteaucourt-les-Dames (1861-2009)
MFS Berteaucourt-les-Dames

L'usine de la Manufacture Française de Sièges à Berteaucourt-les-Dames se trouve dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.​ L'entreprise Saint-Frères achète l'usine de filature et de tissage d'Harondel en 1861.

En juillet 2007, le groupe Parisot, propriétaire de l'usine, décide de la vendre à une équipe de cadres de l’entreprise. Cette usine est spécialisée dans la fabrication de sièges et de canapés pour la grande distribution.

 

En juillet 2009, le tribunal de commerce d'Amiens prononce la liquidation de la Manufacture Française de Sièges de Berteaucourt-les-DamesUn plan social prévoit la suppression de 350 emplois.

Créé au XIXe siècle, par le groupe spécialisée dans le textile Saint Frères, le déclin du site de Berteaucourt-les-Dames est la suite de l’agonie industrielle dans la vallée de la Nièvre.

Usine Saint-Frères Berteaucourt-les-Dames
Usine Harondel Berteaucourt-les-Dames
Usine Saint-Frères Harondel Berteaucourt-les-Dames
Usine Saint-Frères Harondel Berteaucourt-les-Dames
Harondel Berteaucourt-les-Dames
Goodyear Amiens Nord (1960-2014)

Créée en 1960, l'usine Goodyear d'Amiens Nord se trouvait dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.​ Goodyear Tire & Rubber company est une multinationale américaine spécialisée dans la fabrication de pneumatiques destinés aux marchés automobiles et aéronautiques.

En 1999, l'américain Goodyear et le japonais Sumitomo Rubber, propriétaire de Dunlop, créent la co-entreprise Goodyear-Dunlop avec des filiales communes au Japon, en Amérique du nord et en Europe.​ En 2013, la direction du groupe américain annonce la fermeture du site provoquant des mouvements sociaux importants au sein de l'usine d'Amiens nord et dans la France entière.​ Des hommes comme Mickaël Wamen représentant de la CGT et des femmes prennent la défense des salariés de l'usine et luttent contre la fermeture du site.

L'usine Goodyear d'Amiens Nord ferme ses portes le 14 janvier 2014.​ En mai 2018, près de 832 salariés ex.Goodyear obtiennent une victoire, face à leur ancien employeur, devant le tribunal des prud'hommes d'Amiens. Pour la justice française, la fermeture de l'usine d'Amiens nord n'était pas économiquement justifiée.

Magneti-Marelli Automotive Amiens (....-2017)

L'usine Magneti-Marelli dans la ville d'Amiens se trouve dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

 

Magneti Marelli est un équipementier automobile italien crée en 1919 par le groupe Fiat , le siège est à Corbetta dans la province milanaise.

Fiat vend sa filiale Magneti Marelli en 2018 au groupe japonais Calsonic Kansei.

 

La société italienne développe et produit de l'éclairage, tableau de bord, rétroviseurs ... l'équipementier italien dispose  de trois sites industriels en France, Argentan (Orne), Châtellerault (Vienne) et Saint-Julien du Sault (Yonne).

En 2017, l'usine Automotive Amiens (ex. Magneti Marelli) ferme ses portes et 57 salariés sont licenciés.

Automotive-Amiens : solidarité ouvrière sur fond de plan social

France 3 Picardie (30 novembre 2012)

Automotive Amiens, c'est une des mémoires ouvrières d'Amiens. 2500 salariés au milieu des années 70. 87 aujourd'hui. Ce sous-traitant de l'industrie automobile ne se porte pas bien, la direction propose un nouveau plan social. Pour protéger les salariés les plus jeunes, force vive de l'entreprise, les plus âgés demandent à être licenciés.

Reportage France 3 Picardie, Sabine et Bernard Godard. Montage Nicolas Duchet.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/

Whirpool Amiens (1910-2018)
whirlpoolamiens2.jpg

L'usine Whirpool à Amiens se trouve dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

 

Créée en 1910, par la société « La France » qui produisait des machines agricoles. Le site commence à fabriquer des produits d’électroménager en 1958 à la suite du rachat de l’usine par Laden.

 

En 1961, Philips, société de technologie néerlandaise, basée à Amsterdam, spécialisée dans les activités d'électroménager, d’équipement médical et d’éclairage dans le monde rachète le site amiénois pour accroître ses capacités de production de lave-linge.

 

Whirlpool créée en 1911, est une entreprise américaine spécialisée dans la conception, la fabrication et la distribution d'appareils électroménagers.

Elle rachète le département électroménager de Philips en 1990, dans lequel elle trouve le site industriel d’Amiens.

Nutrimaine Banania Faverolles (1973-2019)

Créée en 1973, l'usine Nutrimaine Banania dans le petit village de Faverolles près de Montdidier, se trouve dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.​ L'usine de Faverolles fabrique des produits chocolatés en poudre sous les marques Banania et Benco. L'usine Nutrimaine Banania appartient au groupe agro-alimentaire allemand Krüger.

Le 15 avril 2019, la direction annonce aux 40 salariés la fermeture de l'usine et l'arrêt immédiat de la production. La production de la célèbre marque française, créée en 1914 par Pierre-François Lardet, est transférée en Allemagne. 

Saint-Louis Eppeville (1919-2020)
Sucrerie Saint-Louis Eppeville

Créée en 1919, la sucrerie Saint-Louis à Eppeville se trouve dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

En début d'année 2019, le groupe allemand Südzucker, propriétaire de la Sucrerie Saint-Louis à Eppeville, annonce l'arrêt de la production.

118 salariés travaillent sur le site de la sucrerie, 65 sont transférés sur l'usine Saint-Louis de Roye et 47 autres restent pour assurer la maintenance et le stockage.

Simra Albert (....-2021)

L'usine Simra à Albert se trouve dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.​ Simra est un sous-traitant aéronautique, filiale du groupe Agura Technologies, qui fabrique des planchers d'avion et des pare-brise de cockpit pour une filiale d'Airbus Stelia.

En octobre 2020, la direction du groupe annonce la fermeture pour raison économique de l'usine Simra à Méaulte-Albert.​ Ce plan social touche 124 salariés.

  • Icône social Twitter
  • Icône social LinkedIn
  • Icône social Facebook